L'AVENIR DES CRS

Publié le par UNSA POLICE

images crs 22car crsCAGZ2P2CCAQCQUV7CA1HHFAECAJRN1YXCAAKYKV5CAMM2WL1CAMAPEXRCA5casquecar crs


Le résultat des prochaines élections professionnelles, qui se dérouleront la dernière semaine du mois de janvier 2010, aura une répercussion sur l’avenir des Compagnies Républicaines de Sécurité.

Depuis la création des Compagnies Républicaines de Sécurité, elles ont fait l’objet de convoitise, convoitise syndicale et convoitise politique.

A plusieurs reprises les politiques on réduit les effectifs et même dissout des unités. Les CRS ont toujours été les seuls à payer le prix des réformes internes de la Police Nationale.

Jamais un secrétaire général d’une organisation syndicale n’est intervenue pour dénoncer les mesures prises ;

Jamais un secrétaire général d’une organisation syndicale a lancé des actions pour défendre les CRS,  sauf lorsque celui-ci était CRS.

Lorsque notre administration a mis en place le règlement général d’emploi, les représentants régionaux du SNIP des CRS, aujourd’hui à l’UNSA Police, avaient organisé un rassemblement de mécontentement au PC Nord.

M MARTINI et toute son équipe étaient à cette même époque responsable départementale de la sécurité publique.

Ils ont boycotté la manif pour ouvrir leur structure syndicale urbaine aux CRS.

Ou était monsieur MARTINI responsable du syndicat unique, aujourd’hui à FO,  lorsque MAM (ministre de l’intérieur) a fait savoir qu’elle comptait réduire le nombre des compagnies ?

Ou était monsieur MARTINI responsable du syndicat unique, aujourd’hui à FO,  lorsque MAM (ministre de l’intérieur) a diminué les effectifs MNS ?

Ou était monsieur MARTINI responsable du syndicat unique, aujourd’hui à FO,  lorsque MAM (ministre de l’intérieur) a supprimé les sections motocyclistes ?

Rien n’a changé sauf qu’aujourd’hui ils ont réalisé leur vœu vieux depuis de nombreuses années qui est « celui de prendre l’argent des adhérents CRS »

Chacun a « la liberté » de voter pour qui il veut, mais rappelez-vous du passé car ils n’ont pas changé.

le secrétaire régional CLAUDE CAPART




CA6CT0C0CA6QT9DECA4HPFDICA9LYA71CA2O97YSCAC5KMTNCAX3MNPECAYcrsspemonta.jpgCAQN55L1CA4Y3CSKCAMFGBC0CAJX6VXVCAYEMG8ICAMGSZMNCAK3NCEQCADcrsspemotards

Commenter cet article

patrick 05/01/2010 03:33


Avant le congrès de REIMS de l'UNSA Police Mr MARTINI ne voulait qu'un secrétaire général adjoint (F.MASANET) et les CRS ont du se battre pour obtenir une reconnaissance de notre représentativité
en CAP et nous avons obtenu un poste supplémentaire de SGA.
Mais la finalité était que pour MARTINI il n'avait pas besoin des CRS pour être majoritaire, puisqu'à une époque il disait haut et fort que si demain les CRS était dissous il faudrait bien que ces
anciens CRS votent.
Aujourd'hui, le SGP FO et UNITE POLICE sente le vent venir et maintenant ils se réclament tous comme des C.R.S pour arriver à leur rêve 50%. Dans le temps au SNIP des CRS nous étions 100% CRS
LES COLLEGUES CRS DOIVENT VOTER UNIQUEMENT POUR UN SYNDICAT QUI CONNAIT BIEN LES CRS
L'UNSA POLICE