L'UNSA Police rencontre le directeur zonal

Publié le par UNSA POLICE

Le jeudi 07 octobre 2010à 15h30

Le bureau régional UNSAPolice de la Zone Sud composé de son secrétaire régional Capart Claude et de Felden Jeannot était reçu en audience par Monsieur le Contrôleur Général et son adjoint.

Nous avons évoqués les sujets suivants.

 

CRS 57

 

l'UNSA POLICE a d'abord dénoncé la sur médiatisation du malaise de cette unité car ce ne sont pas les médias qui règleront nos problèmes.

 

Nous sommes convenus que c’est un ensemble d’évènements qui a conduis à cet état de fait (emploi intensif et non varié, contrôles administratifs effectués sans discernement exercice de l autorité locale un peu abrupte;

Et enfin un système de notation des collègues de cette unité qui a conduit à un malaise latent.

Nous avons fais remarqué que c'est assez rare pour être souligné.

En tout état de cause l'UNSA POLICE CRS sera toujours à coté des collègues CRS c est sa vocation première.

 

Les conditions d’hébergement dans la zone sud pour les unités déplacées.

 

Nous avons fais remarquer que ce sont les contraintes budgétaires imposées à la direction zonale qui font que les structures proposées ne sont pas toujours les plus adéquates (écoles etc etc)

Le refus de cantonnement cet été de la CRS 24 en es un exemple flagrant.

Là aussi l 'UNSA POLICE CRS était présent. Nous avons passé 2 nuits avec nos collègues.

 

La prime collective des unités - trois compagnies sur la zone sud sont concernées.

Les CRS 6, 53 et la CRS Autoroutière. A ce sujet le bureau régional a fait remarquer que si nous ne sommes pas opposés au principe de cette prime, nous ne pouvons accepter que celle-ci ne soit pas attribuée aux collègues CRS positionnés au chiffre 7. Monsieur le Contrôleur General  a été avisé que nous saisirons nos instances nationales sur ce sujet.

En effet ceux si sont écartés de ces mesures financières.

 

D autres sujets ont étaient abordés dans un esprit de libre échanges d'opinions et de concertation pour la maison CRS

Vers 17h fin de l audience qui s'est déroulée dans un climat courtois.

En effet nous sommes et serons toujours la historiquement pour défendre les CRS et cela personne ne peux le contester.

CAPART CLAUDE

secretaire régional

Commenter cet article