les fonctionnaires de plus en plus dans le colimateur du gouvernement

Publié le par UNSA POLICE

réforme des fonctionnaires

Le gouvernement veut profiter du manque de mobilisation pour avancer encore plus dans ses réformes notamment pour « les catégories dites actives ». Ces catégorie actives, qui remontent à une ordonnance de 1825, concernent actuellement 900.000 agents (policiers, gardiens de prison, ingénieurs du contrôle aérien, certains douaniers, pompiers, les aides-soignantes et jusqu'à récemment, les infirmières)

Ces métiers présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles  permettent de partir plus tôt à la retraite (50 ou 55 ans) sous certaines conditions.

Le gouvernement estime qu'il n'y a plus de raison de permettre un départ anticipé à des agents dont l'espérance de vie, autrefois plus courte en raison de leur métier, est désormais « similaire à celle de la population française ».

De même les départs anticipés vont être modifiés en lien avec le recul de l’âge  légal de départ. Il est même prévu de limiter ces catégories actives aux personnels qui sont effectivement sur le terrain

 

et cela ne sera pas tout, il y aura certainements d'autres surprises

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article